Version Française

Version Anglaise

Stages

STAGES : TEMOIGNAGES

 


Mon humanité :

“des images, des paroles m'habitent encore et continuent à me nourrir j'ai vécu l'intensité de la danse , j'en ressors plus sereine intérieurement et nourrie de ce que j'ai contacté dans les danses en duo, je me suis plusieurs fois, sentie touchée par l'authenticité de l'Etre humain qui est là avec Moi...comme un peu de réponse à ma quête de connaissance du ..."qui suis-je?"... mais aussi tout simplement un besoin de tendresse partagée, de contact physique

Je sais que je dois traverser mes tensions physiques comme.... blocage du diaphragme et problème de lordose ....pour avoir plus de verticalité dans l'ancrage.....mais c'est vrai qu'à 60 ans passés, je dois me respecter même si je me sens une âme d'enfant!... »

 

Michelle L. « Racines », Lyon , novembre 2010


Bonheur
« La traversée est tellement douce que je doit m'habituer à ce que je vis pour le moment , La sérénité m' habite que je suis heureuse à un point que je n'ai pas de mots pour traduire cela ...
Je me sens bien dans mon corps  cela depuis la danse à vendôme ...
Quelque chose ce passe de l'ordre qui  mais inconnu ...Mais je l'accueil car je sais que cela est bon pour moi...
Voilà Tu es merveilleuse et ce que tu enseigne est plus que divin ... »

 

Laetita DF Danse et Chamanisme « Oser toutes mes dimensions », août 2010

 

 

Je me demandais si c’était vraiment pour moi …
« ce petit mot pour te dire que j'ai vraiment apprécié ce stage au quennaumont .
j'avoue qu'avant d'y aller , je me demandais si c'était vraiment pour moi d'aller danser , car je danse rarement à part dans les fêtes
Sincèrement , j'ai beaucoup aimé , je me suis laissé emporté dans cette aventure , c'est bien au delà de la danse , j'ai ressenti de la joie mais aussi beaucoup d'émotion . Je n'aurai pas crû être capable de me laisser aller à ce point là , d'exprimer et de ressortir par mon corps tout ce qu'il y avait à l'intérieur .»


Joel D. « Plonger au cœur de la vague », Lille, juin 2009

 

 

Danser quand mon corps est limité
« Loin de me limiter, mon entorse m’a mise en contact avec la terre au point de découvrir un contact très sensuel à la terre. Danser ne se limite donc pas à se laisser porter par ses pieds. Danser, ce peut être danser avec la terre, danser avec la limite du jour. C’est laisser le corps être mu  de l’intérieur dans son état du moment. Cela a été une expérience très riche pour moi. Et puis, je me suis sentie accueillie par chacun, accueillie dans la danse, faisant pleinement partie de la danse du groupe. Merci de votre présence. »

 

Patricia Pareja, Archétypes, Module 1 « Racines », Liège , octobre 2010

 

 

Le feu … à vivre et à entretenir
“Dimanche, Lucie nous disait que le feu était là mais aussi que le feu était à entretenir... une notion de durée à alliée avec l'intensité du feu...
Me sens vraiment dans cette période. J'étais portée par une énergie flamboyante ces dernières semaines et là je sens que le feu est là, mais peut-être plus tapi, plus discret, moins éclatant.... mais c'est ce feu-là qui me semble moteur, cette énergie-là, un peu souterraine, qui ne demande qu'a venir bousculer mon quotidien, renverser des habitudes et enfin éclater et me nourrir. C'est comme si c'était une énergie beaucoup plus puissante, mais qui attendait que je vienne la chercher, que je me mobilise avec elle pour avancer...
Une énergie de vie
Ce feu m'a donné son goût et sa saveur pendant ce WE et maintenant c'est à moi de venir le chercher, de me mobiliser, de choisir de lui laisser sa place... »

 

Céline F, Aventure Humaine, Module 2 « Le feu du cœur », Paris, octobre 2010

 

 

Groupe continu Aventure Humaine
« Ouaaaahhhhh.....!! Que c'était bon!
Tout d'abord le groupe fermé est une belle expérience, cela me permet de rencontrer de personnes vers qui je ne serai pas allée spontanément (…)
Le groupe est heureux de participer, de voir que ça bouge, remue, que des liens se tissent (…)
Merci pour ce que tu m'offres, j'adore... Je me sens tellement plus vivante depuis que je t'ai rencontrée ... »

 

Martine M, Aventure Humaine, Paris, octobre 2010

 

 

La rencontre par la danse – France/Cambodge
« J'ai été fortement secoué par ce voyage. Voyager au coeur de l'humain ne laisse pas indifférent. voyager à la rencontre des différences, de toutes nos différences si sacrées et se rendre compte qu'au-delà d'elles, au-delà de leur extrême richesse; il y a juste la rencontre du coeur, la rencontre de chaque être humain qui finalement est juste comme une soeur ou un frère.
Je crois que je ne pourrai jamais réellement trouver les mots pour expliquer ce que j'ai ressenti quand ces personnes si diverses que nous étions (des jeunes hommes qui parlent avec les mains, d'autres qui se déplacent avec des roues, chok aux yeux doublement bridés qui a tant été frappé, des travailleuses d'ong diverses, et nous occidentaux, déjà si différents les uns des autres...) se sont mises à danser et ont formé, tout à coup et comme par magie, une seule et même entité, soudée, liée, par ces 5 rythmes.
Je n'ai plus aucun doute maintenant (mais en ai-je eu un jour ?) de l'intensité de la pratique de cette danse. Elle m'aura permis de rencontrer des êtres humains dans ce qu'ils ont de plus humains en eux, leur essence, leur ouverture du coeur, leurs émotions (nos larmes étaient les mêmes, nos visages souriants de joie aussi et nos statues figées par la peur se ressemblaient d'où que nous venions et qui que nous soyons).
je crois maintenant dur comme fer que chaque fois que des danseuses et des danseurs, seuls ou en groupe, se mettent en mouvement et honorent ces 5 rythmes, c'est une énergie guérissante et puissante d'amour qui monte au-dessus de nos corps, vers les hauteurs de l'univers, vers tout ce qui forme nos âmes, là d'où nous venons, là où nous irons... »


Francesco Ceccherini, « Rencontres », Kampot, Sud Cambodge, Février 2010

 

 

Danser la vie : Les grands espaces et les limites du quotidien 
« Oui, c'est cela que je touche avec la danse, cet espace de liberté que j'ai connu dans les grands espaces du Grand Nord et que j'aime par-dessus tout! Alors, quand il s'agit de me remettre dans des zones plus étriquées, ça grince en moi...
J'ai aussi le sentiment d'une grande force et énergie qui remonte à la surface en ce moment dont je ne sais pas toujours quoi faire et c'est comme si la danse faisait sauter les verrous, laissant émerger ce qui était muselé. Ca me bouscule et me donne envie de faire sauter les espaces figés de ma vie (dont mon boulot...). Bref, aujourd'hui, avant d'aller enseigner, j'ai mis la musique à fond dans ma cuisine et j'ai tout lâché. Après, ça allait mieux...Demain, je vais rejoindre d'autres danseurs/danseuses au Bataclan et ça va être bon d'être dans le mouvement libre. 
Merci en tout cas pour l'enseignement donné, la qualité de ta présence et le fait de nous guider vers nos ombres et lumières avec subtilité.»


Céline Gaspar, Aventure Humaine, Module 1, « Le frisson de l’aventure », septembre 2010


 

Ma vague des 5 Rythmes … 
« Avec le fluide
Mon corps se laisse apprivoiser par cette musique qui me fait onduler en déliant mes tensions
Mon souffle s'amplifie, je me sens de plus en plus légère en prenant conscience de ma verticalité
Dans cette danse, la rencontre avec l'Autre est un moment magique
Donner, recevoir dans une tendre complicité faîte de sensualité

Avec le staccato
Mon corps se pose, s'affirme dans un bouillonnement d'énergie
L'ancrage à la terre me donne la force du guerrier...je vis , j'existe
Face à l'Autre, je suis parfois cette lionne prête à bondir pour défendre son territoire

Avec le chaos
je ne suis plus qu'une respiration dans un corps dansé
Parfois l'impression d'être dans une jungle animale
Envie que mon corps explose, je ne sens plus ses limites
Mais encore difficile de lâcher complètement mon mental

Avec le lyrique
Tout se pose, s'apaise, je vole de mes deux ailes (Michelle)
Je suis ave c toute ma féminité dans un tourbillon d'énergie
La rencontre avec l'Autre est faîte de sensualité
Dans ma danse, sa danse, notre danse

Avec la quiétude
Je me retrouve dans une bulle d'énergie
Les pieds ancrés au sol...mes racines sont là, mes bras se lèvent
Je grandis...je me sens apaisée,vivante et mon mental m'oublie
Je reste là, présente à l'Instant, magie de la Vie, de l'Energie
Merci la Vie »


Michelle Lebas,  « Racines », Lyon , novembre 2010

 

 

Communion
« Déjà une semaine de passée et je suis encore toute émerveillée par ce voyage intérieur vécu parmi vous et de cette re-connexion profonde de mes racines à la Terre et au Monde... Mon corps et mon coeur ressentent encore cette belle Energie partagée dans la danse, la communion à la nature, la beauté et le rayonnement de chacun, chacune et du groupe dans son ensemble.
J'ai l'image que durant 4 jours, ce beau lieu d'accueil s' est transformé en un magnifique champ de fleurs épanouies et lumineuses dans toutes leurs dimensions et différences, dansantes au gré de la musique entre terre et ciel. »

 

Christine F, « Oser toutes mes dimensions (danse et chamanisme)  », août 2010

 

 

Découvrir les 5 Rythmes
« Avant toute chose, je tiens à vous remercier beaucoup pour nous avoir permis de vivre ce moment intense et vraiment marquant.
Une formidable expérience et découverte de soi au travers du corps, de découverte des autres, dont je reste encore imprégnée. C’était certes physique, mais surtout introspectif et tourné vers le lâcher prise. Pas de honte, pas de jugement, juste l’accueil de l’autre en toute bienveillance et en toute beauté. Je dois avouer que comme j’avais quelques kilomètres à faire avant d’arriver chez moi (en Seine et Marne), je me suis demandée une fois installée au volant de ma voiture, comment j’allais faire pour conduire sans m’endormir tellement mon corps était détendu et mon esprit ailleurs. La détente extrême que m’a procuré ce moment privilégié a duré jusque tard dans la soirée. »


Claire Couroyer, « Plonger au cœur de la vague », Paris, septembre 2010

 

 

De la colère à l’ouverture du coeur
« Les jours qui ont suivi le weekend, j’ai ressenti en moi un feu brûlant, intense, explosif, dangereux. Je me suis sentie face au volcan de mes profondeurs. En moi, cela bouillonnait, grondait et même crachait des nuages de cendres brûlantes …. J’ai même eu peur de ce feu ! Le feu de la colère …. La colère de ne pas être entendue, prise en compte dans des besoins et un droit légitime …. La colère de ne pas être considérée en tant que personne, de ne pas vivre une réciprocité dans l’écoute … Face à ce volcan en pleine activité et prêt à exploser, j’ai retrouvé la danse. J’ai mis ma colère dans la danse. JE l’ai laissé être en mouvement. Et la colère dansée s’est transformée …. J’ai renoué avec le vivant en moi, ai contacté ma vulnérabilité, mon humanité …. Mon cœur, de dur et fermé, est redevenu ouvert et plus doux …. La colère accueillie, exprimée, dansée, transformée fait de nouveau place à une belle énergie pour choisir d’être en relation depuis mon humanité, avec tous les mouvements de mon cœur …. Je sens mon corps, mon cœur et mon être en silence et ouverts. »


Patricia Pareja, Aventure Humaine, Module 2 « Le feu du cœur », Paris, octobre 2010

 

 

Peur, mère et retrouvailles
«  Et un autre plus long, pour te dire cette douleur ressentie à ma cheville droite en faisant des mouvements au sol, dimanche après-midi au moment de la danse en présence  de la personne qui symbolisait notre mère. (…)
Ma cheville est toujours un peu enflée mais la douleur s'est estompée; (…)Je fais le lien avec ce moment précis du travail où je pense avoir encore résolu des questions sur ma relation à ma mère ou plutôt évacué des peurs de l'enfance vis à vis d'elle. Ce que mon médecin a d'ailleurs perçu lundi quand je suis allée le voir. Il a même évoqué le fait que des résolutions de conflits pouvaient aussi se traduire par des douleurs et des oedèmes.
Et en écho à ça, il faut que je te dise que j'ai invité ma mère ,qui habite à Paris, pour mon anniversaire avant le stage et que c'est la première fois que je vais le fêter avec elle depuis plus de 30 ans. OUI,OUI!!!
ET VOILA, comment l'histoire se transforme. Donc tout va bien. »


Marie-Pierre G, Aventure Humaine, Module 1, « Le frisson de l’aventure », septembre 2010

 

 

Je danse dans toutes mes cellules
« Merci pour tes mails et conseils d'intégration. De mon coté ,j'avais déjà la patate avant de venir mais alors là !!!rire!!! Je danse dans et de tout mon corps et mes cellules, une légèreté prend place dans ma vie, avec bien entendu, toujours et encore des zones d'ombres à éclaircir, et c'est parfait car sans contraste la vie est bien moins riche d'enseignements;

J'ai beaucoup apprécié ta manière d'utiliser tous les outils dont tu disposes, très subtile, par petites touches, au bon endroit, tu fais un bon et beau travail. Merci de le communiquer avec autant d'enthousiasme dans le monde,c'est précieux et j'ose même dire indispensable,e ncore plus quand c'est porté de façon ludique ,bref,comme tu l'entends,ça résonne en moi, alors je te dis un grand merci Lucie,ça rime en plus! »

 

Carole M, « Oser toutes mes dimensions (danse et chamanisme) », août 2010

 

 

Le mouvement comme langage
« Danser l’archétype du père au travers de la répétition d’un geste est un véritable chemin pour moi. Mettre en geste un archétype me semble un langage à apprendre, à découvrir. Très souvent pour les non voyants et pour moi aussi bien sûr, le langage gestuel est presque inexistant, voire inconnu. C’est une langue étrangère à décoder, à apprendre, lettre par lettre comme un nouvel alphabet pour ensuite former mes propres mots. L’apprentissage de cette langue merveilleuse, de ce dialecte dansée du corps m’enthousiasme »


Patricia Pareja, Archétypes, Module 1 « Racines », Liège , octobre 2010

 

 

Accompagnement.
« Merci encore à toi de nous accompagner dans ce merveilleux voyage d'exploration de "notre maison" : notre corps. Ton professionnalisme et ta discrétion font de toi une Animatrice hors pair, qui donne envie de lâcher prise en toute confiance, sans jugement ni regard. »

 

Sylvain Lagrais, Archétypes, Module 2, « Corps à Cœur », octobre 2009

 

 

« Je salue la "Chamane" des villes en toi, dans ta capacité à offrir cet espace de conscience, de transmutation, et de guérison..»


Régis D, Archétypes, Module 2, « Corps à Cœur », octobre 2009

 


DANCING ACROSS BORDERS - 6 rue des Prairies - 75020 PARIS - FRANCE
Courriel : dancingacrossborders@gmail.com